Foodcloser poursuit son voyage estival à la découverte de la gastronomie des côtes françaises. Aujourd'hui, deuxième volet de notre petite virée sur la Côte Basque pour profiter de diversité et la beauté ses paysages et de ses nombreux trésors culinaires.

Bon appétit !

(Pour découvrir la première partie de notre escapade à la découverte des spécialité basques, cliquez ici.)

Fromage ou dessert ?

L'Ossau-Iraty

Ossau-Iraty

S'il existe une multitude de fromages au Pays Basque, le plus souvent de brebis, l’Ossau-Iraty sort du lot, par son histoire et ses saveurs. Labellisé AOC et AOP, ce fromage au lait de brebis issues de la vallée d’Ossau et de la forêt d’Iraty est fabriqué par les bergers dès le Moyen-Âge. C’est au fil des siècles que le raccourci Ossau-Iraty finit par voir le jour. Cette tomme pressée, ancrée dans le patrimoine culinaire du Pays Basque, se révèle à la fois ferme et fondante.

L’Ossau-Iraty est affiné au moins 3 moi. Il présente des saveurs à la fois grasses et acidulées avec des notes légèrement salées. Les Basques le consomment souvent avec une touche de confiture de cerises noires du pays ou une pincée de piment d’Espelette.

Le gâteau basque

gâteau basque

Le gâteau basque est l'incontestable roi des pâtisseries du Pays Basque. Authentique symbole gastronomique de la région, il se compose d’une croûte de pâte croquante sablée ronde et dorée contrastant avec un fourrage fondant à base de crème pâtissière ou de confiture de cerise noire.

S'il doit sa recette originale (au XIXe siècle) à Marianne Hyrigoyen, une pâtissière de la ville thermale de Cambo-les-Bains, sa confection se répand vite dans les maisons de campagne. Le gâteau basque était alors réalisé par la maîtresse de maison en même temps que le pain et les taloak (galettes de farine de maïs). Comme il pouvait se conserver plusieurs jours, il faisait partie des provisions que les pêcheurs emportaient avec eux. Au fil du temps, la recette s'est transformée avec l'ajout de confiture de fruits de la région (mûres, figues ou cerises), puis plus tard avec de la crème pâtissière.

Repris par les artisans pâtissiers de la région, le gâteau basque se distingue par une pâte à biscuit à la fois croustillante à l’extérieure et moelleuse à l’intérieur. Les fruits entiers ont laissé place à des fourrages de crème pâtissière, de crème d’amande ou de confiture de cerises noires. Plaisir à la fois visuel et gustatif, il est devenu un incontournable de la gastronomie basque aujourd'hui.

Côté vins

Le vin du Pays Basque ne compte qu’une seule AOC, l’Irouléguy. Une véritable reconnaissance pour la région.

Le vignoble Irouléguy

Vue des vignobles en terrasse d'Irouléguy

Niché au cœur des montagnes basques, entre Saint-Etienne de Baïgorry et Saint-Jean-Pied-de-Port, ce vignoble de 230 hectares, est l'un des plus petits de France. Le vignoble d’Irouléguy produit des vins rouges, blancs et rosés qui méritent la découverte.

Le vin rouge, qui domine la production (70%) arbore une belle robe pourpre. Tannique, il se distingue par des notes épicées et de fruits noirs.

Le blanc, qui représente 10% de la production du vignoble, est quant à lui très floral, et les touches de fruits exotiques soulignent son dynamisme.

Le rosé est le plus vif et le plus léger des vins de l'appellation et représente 20% de la production. Sa robe cerise, agrémente parfaitement la riche gastronomie locale.

Vous avez souscrit avec succès à Foodcloser
Bienvenue! Vous avez réussi à vous connecté.
Superbe! Merci pour votre inscription.
Votre lien a expiré
Succès! Consultez votre e-mail pour trouver un lien magique vers l’inscription.