Nous terminons bientôt notre périple estival le long du littoral français, à la découverte des spécialités culinaires de nos régions. Cette semaine, rendez-vous sur la Côte d’Opale pour découvrir des produits du terroir qui ont du caractère et que l’on peut déguster pour un prix modéré. Voici  une petite sélection de spécialités de la Côte d’Opale à ne manquer sous aucun prétexte !

Les produits de la Mer

Les incontournables moules frites

Moules marinières ou la crème, mais toujours avec des frites
Moules marinières ou la crème, mais toujours avec des frites

Les moules-frites sont le plat traditionnel le plus populaire sur l'ensemble du littoral de la Manche et de la Mer du Nord. Les moules se ramassent en famille sur les rochers à marée basse. Les puristes ne ramassent les moules que les mois en R, soit janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre. Cette tradition est apparue autrefois pour des raisons sanitaires.
Facile à préparer, les moules marinières ou la crème d’antan sont aujourd’hui complétées par des variantes au curry, au maroilles, au bleu… Mais jamais sans les frites !

Les crevettes grises

La crevette grise de la Côte d'Opale
La crevette grise de la Côte d'Opale

On les retrouve en abondance sur la Côte d’Opale. S'il faut de la patience pour les décortiquer mais elles offrent une belle récompense gustative ! La pêche à la crevette grise est pratiquée le long des immenses plages de sable fin sur tout le littoral. Ce sont uniquement des spécimens sauvages que l’on consomme, contrairement aux grosses crevettes roses qui proviennent principalement d’élevages. Elles se dégustent nature sur un plateau de fruits de mer ou à l’apéritif. Parmi les nombreuses recettes pour les accommoder, les tomates aux crevettes grises ou les délicieuses croquettes préparées à la belge méritent le détour !

Le hareng

Le hareng est généralement fumé ou conservé dans du vinaigre
Le hareng est généralement fumé ou conservé dans du vinaigre

Le hareng est à la côte d'Opale, ce que la sardine est à la Bretagne ! Ce poisson tient une place importante dans le cœur des habitants de la région. Des fêtes sont organisées chaque année en son honneur à Boulogne-sur-Mer, Étaples, Berck ou Calais. Péché depuis le Moyen-Âge, on le retrouve dans de nombreuses recettes. Le meilleur moment de l’année pour le déguster est le mois de novembre. Mais on en trouve toute l’année, fumé ou conservé dans du vinaigre. En fonction de son mode de conservation, il prendra le nom de : Craquelot, Kipper, Rollmops, Saur ou encore Sprat.
Les harengs se dégustent avec des rattes du Touquet, ces petites pommes de terre de sable revenues à la poêle avec des herbes sans même les éplucher tant leur peau est fine. Mais surtout pas de frites avec, ce serait un sacrilège !

A très vite pour de nouvelles découvertes culinaires typiques de la Côte d'Opale.

Vous avez souscrit avec succès à Foodcloser
Bienvenue! Vous avez réussi à vous connecté.
Superbe! Merci pour votre inscription.
Votre lien a expiré
Succès! Consultez votre e-mail pour trouver un lien magique vers l’inscription.